L’oeil de Sainte Lucie

Que se cache derrière cette appellation si particulière ? L’œil de Sainte Lucie, que l’on retrouve communément dans les créations de bijoux fantaisie, est la membrane d’un coquillage avec une spirale foncée ou colorée sur un fond en calcaire blanc, évoquant ainsi le design d’un œil. Assimilé en tant que pierre naturelle dans les principes de la lithothérapie et de la création en do it yourself, cet opercule d’un mollusque est utilisé pour créer des bijoux oeil de Sainte Lucie à l’élégance simple et naturelle. Mais comment se forme l'œil de Sainte Lucie ?

 

Cette merveille de la nature est sécrétée par un mollusque gastéropode de la famille des Turbinidae, le Bolma rugosa, également connu sous le nom de Turbo rugueux ou de Biou dans le jargon des pêcheurs marseillais. Ce mollusque possède un opercule calcaire qu’il utilise pour fermer sa coquille, une membrane très résistante attachée à son pied. Lorsqu’il grandit, le Bolma rugosa se sépare de son opercule originel pour sécréter un opercule plus grand qu’il conservera pour le reste de sa vie. Cette première membrane calcaire va devenir le fameux “oeil de Lucie”, après un travail de polissage par les créateurs de bijoux et les simples revendeurs de coquillages, particulièrement actifs sur les plages corses. Ces opercules, ramassés sur la plage après avoir été tractés par les courants marins, possèdent une couleur blanche avec la spirale caractéristique d’une teinte marron, tirant parfois vers le vert. D’une forme ovale, cet opercule est d’une taille entre 5 et 20 mm. C’est ce type d’œil de Sainte Lucie que vous allez retrouver au sein de notre catalogue de bijoux, en opposition avec l’opercule d’une teinte orangée, d’un aspect similaire au corail, qui est directement prélevé sur le mollusque par les pêcheurs remontant les Bolma rugosa attachés à leurs filets.

À travers ce guide, vous allez découvrir toutes les facettes de l'œil de Sainte Lucie. Légende religieuse, culte populaire, utilisation pour des bijoux somptueux, vertus en lithothérapie et tourisme méditerranéen, ce coquillage mystique n’aura plus de secrets pour vous !

 

Histoire et légende de l’oeil de Lucie

Également connu sous les noms d’Oeil de Shiva, Oeil de Vénus, Oeil de chat, ou encore Oeil de la Vierge, l’Oeil de Sainte Lucie possède une histoire bien particulière entourée de récits chrétiens et de contes populaires corses. Pour mieux comprendre ce nom, il est nécessaire de se plonger dans l’histoire de Sainte-Lucie, une vierge et martyre phare de l’histoire de l’Église sicilienne, dont le culte et la légende vont faire d’elle la sainte patronne des malvoyants et des métiers autour de l’œil.

 

La légende de l’oeil de Ste Lucie par l’Église catholique

À l’origine, Lucie de Syracuse est issue d’une famille riche de la noblesse sicilienne. Depuis son plus âge, la jeune fille se montre très pieuse et voue un culte sans faille à Sainte Agathe. La maladie incurable dont souffre sa mère, Eutychie, va mettre sa foi à l’épreuve et va la conduire dans un pèlerinage pour guérir sa mère, sans remède médical trouvé pendant quatre années. Lucie se rend alors sur la tombe de Sainte Agathe à Catane pour implorer la guérison de sa mère mourante, en priant continuellement la Vierge Marie. Ses prières firent entendues, et le miracle se produisit. La mère de Lucie fut guérie. En remerciement, la jeune fille va consacrer sa vie à la religion. Elle fait la promesse à Sainte Agathe de préserver sa virginité intacte, à travers un vœu de chasteté, mais aussi de se séparer de tous ses biens. En accord avec sa mère miraculée, elle distribue l’ensemble de ses possessions et l’héritage de son père aux plus démunis. Suite à cette dévotion sans faille, Sainte Agathe proclame Lucie en tant que gardienne de Syracuse, faisant d’elle Sainte Lucie. Afin de ne pas se détourner de sa foi, dédiant sa vie à la prière et la réalisation de miracles pour venir en aide aux pauvres, Sainte Lucie fait le choix de s’arracher les yeux pour s’enlaidir et dissuader ses prétendants. Après cet acte de sacrifice, Lucie jette ses yeux à la mer. Face à tant de dévotion, la Vierge Marie ne put rester insensible et accorda à sa disciple de nouveaux yeux d’un éclat et d’une beauté sans pareil. Des yeux magnifiques, dont le rendu rappelle le célèbre œil de Sainte Lucie que l’on retrouve dans les bijoux, également connu sous l’appellation "Ochji belli e lucenti" en dialecte corse.

Mais l’histoire de Lucie n’est pas simplement celle d’une vierge et d’une sainte ayant dédié sa vie à la religion chrétienne, c’est aussi la légende d’une martyre. Si Lucie avait fait vœu de chasteté, sa mère avait originellement trouvé à sa fille un prétendant. Le jeune homme, furieux contre le souhait de sa promise de préserver sa virginité éternellement, rentra dans une ire totale lorsqu’il apprit que cette dernière dilapidait toute sa fortune pour s’adonner à des actes caritatifs. Il dénonce Sainte Lucie au consul Pascasius en tant que chrétienne. À cette époque, à l’ère de l’empereur romain Dioclétien, une persécution contre les chrétiens prend place entre les ans 303 et 311. Lucie est alors arrêtée et va subir de nombreuses tortures, avant de connaître la mort suite à la communion apportée par un prêtre pour abréger son calvaire.

 

Zone géographique fortement imprégnée des traditions catholiques, le bassin méditerranéen voit les populations locales transmettre ces légendes oralement de générations en générations, à l’image de l’histoire de Sainte Lucie. Particulièrement ancrée dans les cultures de Corse et de Sicile, la légende de la vierge italienne se transpose dans les récits autour des bijoux et créations composés de l’opercule du coquillage au look inimitable.

Pour aller plus loin, sur les bords de l’océan Indien, cette aspérité minérale possède une signification bien différente dans la religion hindoue puisqu'elle désigne le troisième œil de la divinité Shiva. Il symbolise alors la protection et possède le nom d’Œil de Shiva.

 

Oeil de Sainte Lucie et légende populaire

Une autre version de la légende de Sainte-Lucie existe, cette fois-ci bien plus romantique, pour désigner l’acte qui a conduit la femme pieuse à s’arracher les yeux. Dans cette version, il s’agit d’un acte d’amour. Son prétendant, dans ce récit où il est moins dicté par des aspirations vénales, déclare sa flamme à Lucie et se montre très attristé de son choix de devenir vierge pour accorder sa vie à la religion. Ce dernier ressent une passion débordante pour la femme, particulièrement à cause de ses yeux magnifiques. Pour épouser sa foi et par respect pour l’élan du jeune homme, Lucie s’arrache les yeux pour lui offrir sur un plateau. Fidèle à sa dévotion, la Vierge Marie offre à Lucie des yeux encore plus beaux, l’œil de Sainte Lucie tel qu’on le connaît.

Cette légende populaire, plus édulcorée, ravît les âmes romantiques et détachées des préceptes religieux autour du sacrifice et du martyre.

 

Comment utiliser l’oeil de Sainte Lucie ?

Si l'œil de Sainte Lucie peut être porté simplement comme un porte-bonheur ou un souvenir de vacances, son utilisation principale demeure pour la création de bijoux fantaisie. Bracelet, pendentif, collier, bague, boucles d’oreilles, les possibilités sont nombreuses pour mettre en lumière la beauté naturelle de ce cadeau de la mer (ou divin pour les plus croyants). Chez Fournishop, vous trouverez de nombreuses références à destination des professionnels pour élargir votre vitrine de produits élégants de qualité.

Tout d’abord, la gamme Bracelet Oeil de Sainte Lucie. Ici, il y en a pour tous les styles. Dans un esprit plus décontracté, à destination des vacanciers déambulant sur la plage, des articles avec un œil de Sainte Lucie sur un bracelet en coton partiellement tressé ou un cordon élastique réglable sont des choix idéaux pour coller à l’esprit estival. Dans un style plus habillé, le bracelet jonc à double support ou notre modèle de bracelet avec un support tortue serti par le coquillage sont des options sérieuses pour une clientèle plus urbaine. Pour un aspect chic et classe, les gammes de bracelet avec une chaîne en argent 925 à plusieurs mailles sont parfaites, sertis d’un œil de Lucie unique ou bien de plusieurs, pour unir l’élégance de l’argent et la pureté du minéral.

Pour les professionnels qui cherchent des références de boucles d’oreilles à l’esprit nature à exposer dans leurs vitrines, un large choix s’offre à vous. Avec 120 références de boucles d’oreilles en oeil de Sainte Lucie, nous vous proposons un catalogue ultra complet. Clous d’oreilles, clips, crochets, créoles, dormeuses, tous les styles sont disponibles pour des bijoux somptueux, sublimés par la beauté de l’argent massif.

Afin de compléter la panoplie des bijoux fantaisie en argent 925 et œil de Sainte Lucie, nous mettons à votre disposition de multiples références de bagues et de pendentifs pour la création de colliers en DIY. À découvrir :

 

Mais l’utilisation de l'œil de Sainte Lucie en joaillerie ne relève pas uniquement d’un aspect purement esthétique, de nombreux bienfaits étant associés à cette pierre-coquillage selon les principes de la lithothérapie, ou bien via de simples croyances populaires. Le port de cette pierre polie afin de sertir des bijoux permet donc de servir de talisman, selon les croyances de certains, ou bien de diffuser ses bonnes ondes en étant à proximité du corps et de l’esprit, pour les amoureux des pierres naturelles.

 

Quelles sont les vertus de l’Oeil de Sainte Lucie ?

En Corse, l'œil de Sainte Lucie est considéré comme un coquillage porte-bonheur. Véritable talisman de protection, le minéral est censé apporter chance et prospérité à son porteur. Pour aller dans le sens des légendes qui entourent l’opercule du Bolma rugosa, ce dernier doit protéger son détenteur du mauvais œil, comme une bénédiction reçue de Sainte Lucie qui a dédié sa vie à aider autrui selon les récits religieux. En ce sens, les marins corses ne prennent jamais la mer sans leur porte-bonheur en calcaire marin. Sa signification dans la religion chrétienne va encore plus loin, l’œil de Lucie étant considéré comme une pierre de protection des femmes vierges, en écho avec l’histoire de Sainte Lucie et son vœu de chasteté. Une dernière croyance évoque le pouvoir de l’œil de Sainte Lucie sur la richesse, en association avec l’argent. Ce dernier élément montre bien la puissance des superstitions sur la rationalité des Hommes, la plupart des bijoux sertis d’un œil de Sainte Lucie étant principalement composés d’argent sterling.

 

Comme l’ensemble des pierres naturelles utilisées en joaillerie, les adeptes de la lithothérapie prêtent à l’œil de Sainte Lucie plusieurs vertus pour le corps et l’esprit.

Au niveau du corps, dans une logique de continuité avec les légendes et croyances autour de ce coquillage, l’œil de Lucie est considéré comme un remède pour les problèmes oculaires. Dans ce cas, son port est plutôt conseillé via des boucles d’oreilles. Cette pierre calcaire naturelle est également recommandée, toujours selon les préceptes de la lithothérapie, pour traiter les maux de gorge. Là encore, ce bienfait supposé tire son origine de la légende de Sainte Lucie. Après sa dénonciation en tant que chrétienne par son prétendant, la vierge religieuse fut arrêtée et torturée. Elle deviendra une martyre à cause des nombreuses souffrances endurées, notamment par l’acte horrible de lui planter une épée dans la gorge pour mettre fin à ses jours. Ceci ne suffit pas à tuer la protégée de la Vierge Marie, qui ne put connaître le repos que grâce à l’intervention d’un prêtre. Cette résistance divine explique alors les croyances sur les pouvoirs de l’œil de Sainte Lucie pour adoucir les douleurs à la gorge, notamment à travers le port d’un collier serti du coquillage.

Au niveau de l’esprit, l’on retrouve les mêmes vertus mentionnées pour évoquer la tradition corse. Protection, chance et prospérité, sont les maîtres mots associés à l’œil de Sainte Lucie. En supplément, dans la lithothérapie, l’on retrouve les notions de motivation et de confiance en soi, la pierre naturelle agissant comme un boost face aux aléas de la vie pour trouver son chemin vers le bonheur. Également très présent dans la culture hindouiste, sous le nom d’œil de Shiva, le coquillage est perçu comme agissant sur le chakra Racine et sur le chakra du troisième œil pour éloigner les ondes négatives et les mauvais sorts.

 

Comment réaliser le rechargement des énergies d’un oeil de Sainte Lucie ?

En lithothérapie, il est nécessaire de bien faire la distinction entre la purification et le rechargement d’une pierre. Tout d’abord, il faut réaliser la purification de la pierre afin de supprimer toutes les énergies négatives auxquelles elle a fait face pour protéger le porteur et lui accorder la tranquillité émotionnelle. Pour cela, le plus simple est de tremper l’œil de Sainte Lucie dans de l’eau distillée salée. Il est également possible de l’enfouir sous la terre ou bien de l’exposer à la fumée d’un encens. C’est ensuite qu’il faut procéder au rechargement de l’œil de Sainte Lucie pour qu’il retrouve ses propriétés énergétiques. Cette action se réalise simplement par une exposition pendant plusieurs heures à une lumière naturelle, aussi bien celle du Soleil que de la Lune. Une autre solution est de mettre en contact la pierre naturelle avec un amas de quartz.

 

Comment nettoyer un oeil de Sainte Lucie ?

Si vous possédez un bijou composé d’un œil de Sainte Lucie, il demeure important d’entretenir correctement l’opercule du coquillage pour que le calcaire marin ne s'abîme pas avec l’usure du temps et les utilisations répétées. Dans l’idéal, il est préférable de sortir l’œil de Lucie de son support pour le nettoyer correctement, sans risque d’altérer les autres matières qui composent votre bijou. Voici un guide rapide pour nettoyer un œil de Sainte Lucie efficacement :

  1. Rincer le coquillage à l’eau claire pour éliminer les impuretés, poussière et autres bactéries.

  2. Tremper le coquillage dans un récipient d’eau avec du savon ou du liquide vaisselle. L’opération peut durer une trentaine de minutes.

  3. Frotter avec une brosse à dents à poils souples pour éliminer les résidus tenaces, et ceci sans risque d’abîmer l’opercule avec des brosses à poils durs pouvant causer des rayures.

  4. Rincer à l’eau claire et laisser sécher.

  5. Frotter l’œil de Sainte Lucie avec un chiffon microfibre ou un linge doux pour finir le nettoyage, avec la possibilité de l’imbiber de quelques gouttes d’huile végétale pour redonner de l’éclat à la surface minérale.

Si l’aspect de votre coquillage demeure terni par des tâches tenaces, il peut être intéressant de le laisser tremper dans une solution à base d’eau et de vinaigre blanc, pour un effet plus puissant sans pour autant être corrosif, avant de frotter avec une brosse à poils souples ou un chiffon. Attention, les produits chimiques trop puissants sont à proscrire sous peine d’altérer irrémédiablement la surface de l’œil de Sainte Lucie.

Malgré toutes ces étapes, l’aspect de votre pierre naturelle reste terne ? Dans ce cas, le fait de polir l’œil de Sainte Lucie est votre dernier recours pour lui redonner son éclat d’origine. Cette action, plus délicate, peut demander l’intervention d’un professionnel de la bijouterie afin de ne pas détruire le minéral.

 

Pour aller plus loin sur le nettoyage de bijoux avec un œil de Sainte Lucie, il convient également de prendre soin de l’argent 925, le métal de prédilection dans ce type de créations. La brillance de l’argent peut s’altérer à cause du phénomène d’oxydation, un effet naturel dont est victime le cuivre, l’autre métal contenu dans l’alliage de l’argent 925, composé à 92,5% d’argent et 7,5% de cuivre. Ainsi, pour que la couche d’argent d’un bijou ne se dégrade pas, laissant le cuivre au contact de l’air ou de l’humidité, il convient de la nettoyer convenablement. Laisser tremper dans de l’eau avec du vinaigre blanc ou du jus de citron, frotter avec du dentifrice à l’aide d’une brosse à dents à poils souples, ou bien encore plonger le bijou en argent dans une solution d’eau tiède avec du bicarbonate de soude (attention, pour cette technique l’œil de Sainte Lucie doit être séparé de la structure en argent, le bicarbonate de soude étant trop agressif pour cette matière naturelle), les solutions sont multiples pour redonner de l’éclat à vox bijoux fantaisie.

 

Comment reconnaître un véritable oeil de Ste Lucie ?

La notion de véritable œil de Ste Lucie est un peu particulière puisqu’elle désigne avant tout la différence entre l’opercule que l’on trouve sur les plages de l’Île de Beauté et celui répandu sur les bords de mers asiatiques. L’appellation “œil de Sainte Lucie” n’est pas un nom protégé et les deux types d’opercules peuvent parfaitement être désignés ainsi, même si la variété asiatique se retrouve également sous le nom d’œil de Shiva.

Au niveau des caractéristiques, l’œil de Sainte Lucie asiatique, ou Shiva, se distingue par une forme ronde et bombée. Côté couleurs, l’œil de Shiva possède une face colorée marron pouvant tirée vers le vert ou l’orange pâle. Son autre face, celle où se trouve la fameuse spirale d’une couleur marron ou vert clair, est composé d’un fond blanc calcaire caractéristique des propriétés du mollusque qui la sécrète. Pour la taille, cette dernière varie entre 10 mm à 100 mm pour les coquillages les plus grands.

L’œil de Sainte Lucie méditerranéen, principalement originaire de Corse, possède quant à lui une forme ovale rappelant les contours d’une oreille. Sa face colorée, généralement non visible lorsque l’œil de Sainte Lucie est monté sur un bijou, est d’une teinte orange corail dans la mer avant de virer au marron après la perte de sa pigmentation sur les plages au contact de l’air. La face blanche avec la spirale, généralement de couleur marron allant du clair au foncé, est évidemment présente. La taille de cette espèce de mollusque est plus petite que sa cousine des mers d’Asie, donnant ainsi des opercules de dimensions entre 5 mm et 30 mm.

 

Où trouver un oeil de Sainte Lucie ?

Là encore, il faut distinguer l’œil de Saint Lucie méditerranéen de l’œil de Shiva asiatique. Pour ce dernier, on le trouve principalement aux abords des mers chaudes comme l’océan Pacifique, l’océan Indien et la mer de Chine. Concernant l’espèce s’épanouissant dans les fonds marins de la mer Méditerranée, les opercules sont principalement récoltés sur les plages de Corse, aux bords des falaises des Calanques ou encore en Sicile.

Certains professionnels récoltent directement les opercules sur les mollusques, lors de séances de pêche en pleine mer, avant de les remettre à l’eau pour que ces derniers sécrètent de nouvelles surfaces minérales. Dans la plupart des cas, les opercules détachés des mollusques sont récoltés sur les rivages, soit par un ramassage sur les bords de mer ou bien par une plongée à faible profondeur pour dénicher les yeux de Sainte Lucie pas assez poussés par les courants marins.

 

Sur quelle plage trouver l'oeil de Sainte Lucie en Corse ?

S’il se déniche sur la plupart des plages de Corse, l’œil de Sainte Lucie est très réputé auprès des marcheurs locaux pour se situer dans la Balagne, une région naturelle située au nord-ouest de l’île de Beauté. Cette zone littorale, bordée par le golfe de Calvi, présente des plages de sable magnifiques autour des villes de Calvi et de L'Île-Rousse.

Cependant, sur les forums du Routard, plusieurs témoignages de randonneurs sont disponibles en ligne pour donner des informations sur les bons coins concernant la récolte d’œil de Sainte Lucie, à l’image des plages suivantes :

  • La plage du Grand Capo au nord d’Ajaccio.

  • Les plages près de Sainte-Lucie-de-Porto-Vecchio, un nom de ville destiné à la récolte du précieux coquillage.

  • La plage de Cala Rossa près de Porto-Vecchio.

  • La plage de Campomoro au sud de Propriano.

  • Les plages de Bodri et de Ghjunchitu en Balagne.